Image Slider

Comment porter le short d'été avant l'heure

24 avril 2018
- 2 minutes de lecture -


Même si les températures ne sont pas en adéquation avec le mois d'avril (avril, ne te découvre pas d'un fil), je vous présente mon article du moment.

Ce n'est pas encore l'heure de sortir les jambes nues et je trouve vraiment trop dommage de
laisser trainer les shorts au placard si longtemps.
J'aime beaucoup cette pièce et j'avoue avoir un pincement au coeur lorsque j'ouvre
le tiroir de mon dressing contenant mes shorts d'été.
C'est à ce moment là, que j'ai eu l'idée, de vous présenter un look,
en vous montrant, comment porter le short en basses températures.



L'astuce est bien simple, un collant mi-opaque en dessous et le tour est joué.
Ce short, je l'avais déniché chez Zara, l'été dernier pour même pas 20 €. 
A cette époque, je n'avais pas encore retrouvé ma taille, suite à mon accouchement, et j'ai dû l'acheter en taille L.
A ce jour, j'ai beaucoup trop perdu de poids et ma taille serait sans doute du S.
 Mais les photos parlent d'elles même, il me va encore et c'est grâce à son noeud,
le détail que j'aime beaucoup.



Lorsque je suis rentrée dans le magasin, elle était là, pliée sagement sur la pile. 
Elle m'attendait. 
Son inscription "L'amour" m'a fait vaciller. 
Je ne pouvais pas la laisser au magasin.
Ce modèle me fait penser à une marque assez chère, sur Instagram : maison la biche, qui brode des petits mots sur ses pièces.


Credit photo : Zoé, 23offebruary

Et vous, tentée par ressortir votre short avant l'été ?

L'haptonomie, déroulement des séances

16 avril 2018
- 5 minutes de lecture -


Me revoilà pour vous expliquer, en détail, ce que l'on apprend en séance de préparation à l'accouchement, avec l'haptonomie.
Vous aurez ainsi une idée concrète de ce qu'on y fait vraiment, et les mamans qui ont pratiqué les préparations classiques, pourront comparer.
Vous pourrez aussi voir, pour votre prochaine grossesse, si cette méthode vous plairait.

Sources photos : Pixabay

Première séance : 
La séance de découverte 
(pour voir si cette méthode nous convient avant de nous engager pleinement). 
La sage femme nous pose des questions sur notre vie personnelle et sur nos vies étant enfants, les relations avec nos parents ainsi que sur nos antécédents notre vision de l'haptonomie.
Ensuite, nous passons dans une pièce prévue à l'haptonomie et je m'allonge sur une table en sous-vêtement, la sage femme d'un côté et le papa de l'autre. 
Elle se rapproche de mon ventre et se présente à bébé en posant ses mains sur mon ventre et invite le papa poser les siennes sur ma cuisse, pour manifester, aussi, sa présence.
Après avoir un peu bercé le giron pour prévenir bébé que nous allons jouer avec lui, elle appuie d'une main sur mon côté très légèrement bien sûr, pour appeler bébé et le faire bouger de ce côté.
Bébé se trouve très bas dans mon ventre, d'après la sage femme, se situant dans la partie du giron qui symbolise l'affection. Cela pèse et fait mal mais nous avons réussi à le faire remonter. Nous lui avons ouvert la totalité de mon giron qui était fermé. Bébé était content car la sage femme lui a présenté un nouvel espace de jeu, il est passé d'un studio à un F3 pour vous dire ;-)
En sortant, de la séance, je me sentais légère comme une plume. C'était difficile de se mettre dedans car nous découvrions cette pratique, et n'avions pas tout bien compris. Beaucoup de personnes avouent avoir vécu la même chose lors de la première séance et même se voir baisser les bras. Mais c'est tout à fait normal. 
La sage femme nous demande de réfléchir et de la rappeler d'ici 2 semaines pour voir si cette méthode nous a convenue.

Deuxième séance : 
La position de soulagement pendant la grossesse : le centrage
Une fois installée sur la table toujours en sous-vêtements (sans chaussettes, je précise) la sage femme entame une sorte de connexion avec le bébé. Elle se présente à lui et lui demande s'il va bien et lui dit que l'on va jouer un peu ensemble et faire des câlins.
Elle effectue, sur moi, des sortes de massage et une installation bien spécifique, pour me mettre en position confortable sur la table.
Elle passe sa main sous mon coccyx et effectue une bascule de mon bassin vers l'avant, pour alléger la cambrure du dos. Elle fait un bercement des jambes depuis mes talons.
Elle effectue des massages sur mes jambes avec du talc sans appuyer, c'est juste caresser la peau.
Il faut placer les cuisses repliées avec les mains, délicatement, pour ouvrir le bassin. Elle place ensuite ses mains sur le giron (bas ventre) et me fait imaginer que j'ouvre mon bassin comme se déploient les ailes d'un papillon. Par ce procédé, je me sentais détendue et surtout légère car le bébé se positionne dans l'arrière du giron et non à l'avant du ventre.
Ensuite, elle effectue un bercement depuis mon bassin en plaçant ses mains sous mes fesses. Le bercement doit venir de son corps entier.
Le papa devra alors répéter toutes ces manipulations avec l'aide de la sage femme, puis seul. Nous pouvons le faire ensuite, à la maison.

Troisième séance : 
La séance sur le papa et les centrages
Le but de la séance sur le papa est de lui faire prendre à part entière, la préparation à la naissance, et de percevoir sur son corps à lui, ce que la maman perçoit sur son corps à elle. 
Il comprend ce qu'elle vit.
La façon de soulager et de rassurer ses douleurs et craintes par la pose et la manifestation de la présence de l'autre. Le corps perçoit, d'une façon, la menace de l'autre sous forme de fuite : exemple pincer sous les côtes : on fuit car ça chatouille et c'est désagréable, il n'y a pas eu de préparation. La sage femme pose alors ses mains sur le bas du dos en accueillant le corps et sa présence. Après un exercice de concentration, je ne suis plus chatouilleuse. Magie !
Le papa l'a fait aussi et ça a fonctionné aussi ;-) pourtant il est très très chatouilleux sous les côtes.
Je vous préviens, les papas, il faut vous aussi se mettre en sous vêtement pendant cette séance là, uniquement.
La sage femme l'a placé sur la table et l'a installé comme je l'étais dans la précédente séance. Il a effectivement bien apprécié la position bien spécifique et de sentir la façon dont son dos était mis placé.
Puis, la sage femme lui a simulé une contraction, en lui pinçant la cuisse. Sensation douloureuse. Après l'exercice, la sensation fut bien plus agréable.
Ensuite, c'est sur moi que la sage femme et lui, on effectué cet exercice.

Quatrième séance : 
Le circum sensus : préserver sa bulle en salle d'accouchement
Apprendre à se sentir bien dans un environnement nouveau, entouré d'étrangers. Les allées et venues du personnel de la maternité peuvent nous perturber, ainsi que la salle dans laquelle nous nous trouvons.
Pendant cette séance, nous avons appris à intégrer dans notre trio, la salle et les objets qui nous entourent.
Nous visualisons du coton dans le bas ventre, et entourons notre enfant, de ce coton rassurant. Ensuite nous intégrons le mur et tous les objets présents dans la pièce.
Appréhender les limites de l'espace pour se recentrer sur soit sur le bébé et sur le papa. Cela permet aussi de mieux accueillir la contraction, non pas comme un ennemi mais comme un allié à la naissance ; un moyen plus rapide de voir bébé au bout.


Cinquième séance : 
L'enroulement
C'est une façon de déplacer bébé et de le positionner. Pour soulager mon dos, le papa se place derrière moi qui doit me tenir droite et se pose contre moi. Nous plaçons nos 4 mains sous le ventre, puis nous remontons doucement nos mains vers le haut du ventre, et le bébé suit notre mouvement ; il vient avec nous. C'est juste magique !
Le bébé remonte sous la poitrine et soulage la pression dans le bas ventre, notamment la vessie.
Nous pouvons aussi passer nos mains sur le centre du ventre pour que le bébé soit moins à l'étroit (en bas du ventre). De ce fait le dos est moins cambré, soulagé et le ventre est plus harmonieux.

Sixième séance : 
Le chemin de la naissance
Nous allons montrer là où il faudra aller, lors de sa naissance ; montrer le chemin de sortie à bébé. On récapitule aussi tous ce que nous avons appris dans les précédentes séances.
Nous apprenons aussi la gestion des contractions et des douleurs. Il faut intégrer les contractions dans le cercle et penser qu'elles sont nos amies et non nos ennemies. Ce fut difficile pour moi car à l'accouchement et quelques jours avant j'ai eu du mal à les maitriser.
Je m'asseyais sur mon gros ballon de gym et prenais les mains de mon conjoint, une main dans une main pour former une ronde. Puis ensemble, nous nous approprions la contraction pour l'intégrer à notre cercle, pour tenter de me soulager.


Personnellement, j'ai terminé après 4 jours de maitrise de contraction, avec un gant de toilette serré entre mes dents à la maternité. Ce fut, pour nous, difficile et fatiguant de les maitriser en haptonomie.

Pour conclure, l'haptonomie fut une aventure magique pour entrer en lien avec notre bébé pour faire connaissance, ainsi que de jouer avec lui, in utero. En naissant, il était très tonique et curieux de tous ce qui l'entourait, il était confiant dans ce nouveau monde.

Voilà ce que j'ai vécu et j'espère que cet article pourra vous éclairer sur ce que l'on fait en haptonomie afin de se préparer à la naissance de son enfant.
L'haptonomie vous tente ?

S'habiller entre les saisons

11 avril 2018
- 3 minutes de lecture -


En ce moment, je vous avoue en avoir assez, d'enfiler des pulls et des jeans.
Le temps est assez variable, en cette mi-saison, et je ne sais plus vraiment comment m'habiller.
Mes jeans sont détendus, et glissent lorsque je marche ; pas très confortable, ni glamour.
J'ai trop perdu de poids, mais je refuse de me racheter un pantalon, une taille en dessous, en espérant reprendre ma taille originelle, d'avant ma grossesse.
Alors le collant, est pour moi, une alternative au jean, pour cette période.




J'adore les détails de cette marinière, dénichée chez H&M, il y a quelques mois déjà.
Je la possède aussi en bleu roy.
Dessous, je porte un débardeur, chose que je fais toujours, frileuse que je suis mais c'est l'astuce idéale à la mi-saison, pour éviter les pulls.



Les jupes et moi, ça a toujours été une longue histoire : pas pratique car pas de poche,
cela me rajeuni, cela n'est pas confortable... bref, trop d'excuse pour en porter, non ? 
Mais lorsque j'ai découvert cette pièce-ci, chez H&M, aux soldes d'hiver, j'ai été conquise.
Elle a des poches et sa coupe est juste splendide de part ses fronces.
On dirait même un produit de haute couture.
Ma marraine, qui est créatrice de mode, a eu un coup de coeur pour ce modèle, tant il était bien réussi.
Bravo H&M.




Toujours vêtue d'un manteau rose, c'est dans le dressing de Zoé que j'ai trouvé mon bonheur.
Pour tout vous avouer, je l'avais acheté aux soldes d'hiver sur Zara.com (au rayon enfant),
mais je l'avais trouvé trop électrique, auprès de mes cheveux.
Il est si beau, si doux, si confortable, mais les cheveux électriques et moi, c'est stop.
Je l'ai donc renvoyé.

Mais, lorsque j'ai essayé ma tenue chez Zoé, je lui ai demandé si elle pouvait me prêter le sien.
Je le trouve parfait pour la mi-saison.



Petit zoom sur ce pin's découvert sur Instagram. 
C'est Florence qui a créé sa marque de pin's, Atelier Mouette
J'en possède 2 autres, que vous avez déjà pu découvrir, ici.
Cette petite baleine accompagne mes marinières depuis cet automne, je l'adore !


Credit photo : Zoé, 23offebruary

Et vous, difficile de vous habiller en cette mi-saison ? Quelles sont vos astuces ?

Mes 6 astuces beauté

9 avril 2018
- 3 minutes de lecture -


Ils ont changé ma façon de prendre soin de moi. Ma nouvelle façon d'être bienveillante avec mon corps. Voici des petits gestes que je répète au quotidien. Ces astuces qui me font du bien, alors pourquoi pas à vous ?

Je vous présente 7 astuces mais seulement 6 sont présentées en photo. Pourquoi ? L'une de ces astuces est un produit que j'ai banni de mes soins beauté. En effet, ce produit qui possède des vertus intéressants, n'est pas sans danger. Allez-vite découvrir mes astuces beauté et les raisons qui me poussent à ne plus utiliser un certain produit.
- Démaquillage -
Les eaux micellaires collent, généralement, à mon visage.
J'ai ôpté pour Toleriane Ultra, un démaquillant yeux et visage de chez La Roche Posay.
Sans parfum, sans alcool, sans lanoline, sans conservateur, sans paraben, et sans colorant, je dirai que ce produit me colle à la peau (heu... non pardon, enfin si).
- Tolériane Ultra Démaquillant, La Roche Posay : 13 €

- Hydratation -
En Moselle, l'eau est très très calcaire, et assèche extrêmement ma peau.
C'est alors que je m'asperge, après chaque douche, d'eau thermale partout sur le corps et sur le visage.
Ce geste permet d'apaiser les peaux sensibles et irritées.
Bien sécher en tapotant, c'est important pour ne pas créer l'effet inverse. 
De plus, elle contribue contre le vieillissement cutané. Pas mal, non ?
- Eau thermale, La Roche Posay : 6 €

- Cheveux -
Pour éviter d'abîmer mes cheveux, après les avoir lavé, je ne les brosse pas.
Je n'utilise pas non plus de sèche cheveux.
(Juste pour les cas d'extrême urgence, histoire de ne pas attraper une pneumonie si je dois sortir).
Je les laisse plutôt sécher à l'air libre, après les avoir pré-séché dans ma serviette, spéciale cheveux de chez Decathlon.

- Se délasser sous la Douche -
J'ai découvert ce gel douche, à la fleur de figue, de chez Roget & Gallet, sur un blog beauté (mais je suis incapable de retrouver de qui il s'agit).
Pour se délasser, sous la douche, c'est juste parfait car odeur fleur de figuier est à tomber : douce et légère, juste ce qu'il me faut.
Et qui dit douche délassante, dit resplendissante de beauté (oui, c'est moi qui viens de l'inventer).
- Gel douche délassant à la fleur de figue, Roger & Gallet : 6 €

- Apaiser, ou pas ?  -
Voilà la fameuse partie, cette partie-ci, où je voudrais vous déconseiller un produit : le gel d'aloe vera.
En effet, même s'il tourne partout sur la toile, ventant de superbes conseils, pour apaiser les coups de soleil, les rougeurs, hydrater, etc,
sachez qu'il n'est pas sans risque.
Personnellement, ce produit ne m'apporte rien de spécial ; pas d'hydratation, n'apaise pas mes coups de soleil, n'arrange pas mes rougeurs.
Nada, c'est comme si je n'appliquai rien.
Mais vraiment rien du tout.
 Le pire dans tout ça, je pensais faire du bien, à mon bébé, en lui en appliquant sur les rougeurs de ses joues, dues à de petits boutons, à cause de sa salive.
Eh bien figurez-vous que mon bébé, lui, a eu une réaction au gel d'aloe vera !
Une réaction importante sur son visage.
Il est devenu rouge écarlate, on aurait dit qu'il était maquillé, en clown, on aurait dit qu'il avait été brulé comme un coup de soleil.
Panique à bord et culpabilité de maman (vous connaissez ?).
- Allô, SOS pharmacie ?
- Mettez-lui de l'eau thermale et de la Cicalfate de Avène.
- D'accord, merci Madame ! Et surtout ça arrive toujours : - Et bon week-end !
En 1h, sa peau s'est réparée. Mais j'avais vraiment mal pour lui.
- Gel d'aloe vera A PROSCRIRE

- Réparer -
Mon allié en toute circonstance, la crème Cicalfate.
Une cicatrice, une rougeur, un bouton, je dégaine cette crème multitâche pour réparer les petits bobos du quotidien,
aussi bien pour moi que pour mon bébé,
comme vous avez pu le découvrir dans la catégorie ci-dessus.
- Crème réparatrice Cicalfate, Avène : 9 €

- Protéger -
J'ai repris l'utilisation de l'huile de soin Eucerin, 1 an après avoir accouché.
Attendez, ne fuyez pas cette huile pensant que c'est une huile réservée aux femmes enceintes (euh non, je ne suis pas de nouveau enceinte) !
Alors oui, elle est parfaite pour les vergetures, pendant la grossesse, et j'en avais parlé ICI,
mais elle est aussi parfaite, pour réhydrater le corps comme un lait corporel.
Elle contient de la vitamine E, et un agent antiradicalaire.
Cette huile nous permet, de se protéger du vieillissement cutané.
Une compo parfaite, à utiliser sans modération.
- Huile de soin, Eucerin : 12 €


Et vous, quelles sont vos astuces beauté ?

tombe la neige

Les idées SoAddict continuent sur You Tube
Les idées soaddict